O.D.I.L. (Open source Development Interschool Liege -Développement open source interscolaire à Liège )

O.D.I.L. : le but
Créer une dynamique de développement de projets informatiques open source pour les étudiants de dernier cycle en informatique autour de projets regroupant l'entièreté des unités d'enseignement de leur formation, avec pour client l'administration de l'établissement scolaire où ils suivent leurs cursus et la possibilité de collaboration interscolaire (favorisant la collaboration et la transversalité) .
L'outil pédagogique doit faire intervenir la pédagogie par projets, les méthodes d'analyse agiles, et nécessite une certaine expérience de la part du corps professoral.

Le choix du projet est laissé à la décision de l'administration de l'établissement scolaire. Cela peut être la direction, l'administration, le corps professoral ou même les étudiants qui peuvent être à l'origine du sujet.
Une fois la mécanique enclenchée, une stratégie « win-win » pourra se mettre en place. D'une part les étudiants sont placés dans une situation proche du réel et leur apportant une expérience unique. De l'autre côté, l'établissement scolaire peut bénéficier d'outils permettant d'améliorer son mode de fonctionnement.

Grâce à une démarche de développement modulaire, cyclique et itérative, les applications ne pourront que s'améliorer avec le temps et apporter une plus-value dans la gestion des établissements scolaires, que ce soit au niveau administratif ou pédagogique.

La publicité engendrée serait bénéfique pour l'ensemble de l'enseignement, les établissements scolaires, les professeurs et surtout les élèves.
Il est néanmoins très important de situer le contexte comme le développement situé dans un cadre scolaire et non comme l'exploitation des élèves : le travail s'effectuant dans le cadre de la pédagogie de projet, l'échec peut être accepté pour autant que les élèves aient atteint les objectifs et capacités terminales de leurs unités d'enseignement.

L'utilisation de l'open source permettra une collaboration plus aisée, une simplification au niveau des droits d'auteur et un faible engagement financier.
L'expérience interscolaire ne pourra se faire qu'après une période de test. Une fois l'établissement scolaire prêt, elle pourra s'engager dans la voie de la collaboration.

Et si les conditions sont favorables, la collaboration pourrait s'étendre avec des établissements scolaires d'autres régions, d'autres pays !



 

Modifié le: vendredi 6 avril 2018, 19:08